• Blue Boy ~ RPG Yaoi •


 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Forum RPG classé NC-18 : Yaoi & Lemon ~
Relations explicites entre hommes. Vous êtes prévenu(e)s.

Partagez | .
 

 Nishiki Kojima - Shateigashira du clan Yoshita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shateigashira des Yoshita
avatar

Nombre de RPs : 3

Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Âge: 30 ans
Situation: Célibataire

MessageSujet: Nishiki Kojima - Shateigashira du clan Yoshita   Mar 24 Avr 2018 - 18:20

Nishiki Kojima




Surnoms » Shiki

Âge » 30 ans

Nationalité » Japonaise

Métier » Shateigashira des Yoshita. Gérant des équipes de nuit de la Yoshita Corp.

Orientation sexuelle » Gay
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Apparence physique


On pourrait dire que Nishiki est japonais jusqu’au tréfonds de son sang, jusqu’à la dernière particule de ses os, on n’aurait pas tort. D’une taille moyenne (un petit mètre soixante et onze), Nishiki a une peau pâle, légèrement hâlée, des cheveux dont les mèches oscillent entre le noir et quelques mèches blanches, malgré son jeune âge. La seule chose pouvant faire douter de la pureté de sa lignée sont ses yeux, dont la couleur arbore un teinte perdue quelque part entre le bleu clair et le gris. Pourtant, son arbre généalogique est clair : Il est un natif de l’archipel et le revendique.

Lorsqu’il doit sortir de chez lui, tout centimètre de son apparence pourrait être taillé dans une précision chirurgicale. De sa barbe, qui encadre parfaitement ses lèvres et remonte le long de ses joues, à son habillement lorsqu’il travaille : une panoplie de costumes conçus sur mesure. Ses cheveux, un peu fou en temps normal, sont attachés en une queue de cheval tirée à son maximum et ne permettant aucune mèches folles qui pourrait venir entacher cette impression de perfection qui émane de lui. Détestant cette coiffure, il l’enlève dès qu’il en a l’occasion, c’est-à-dire dès qu’il n’est plus en service officiel.

Chez lui, il se permet un peu plus de liberté même si le tout reste très propre sur lui. Il laisse alors tomber le costume complet, se contentant de chemises légèrement lâches qui lui permettent de se mouvoir simplement malgré une carrure légèrement carrée dû à ses longues heures de pratiques sportive.

C’est d’ailleurs dans ce petit cocon de simplicité qu’il se permet de laisser voir l’irezumi qui parcourt presque la totalité de son corps de ses avant-bras jusqu’à ses cheville. Seul un faible espace sur son torse reste libre, épousant dans cette même perfection qui le caractérise la courbe de ses habits d’été eu centre de son poitrail, n’en laissant ainsi voir aucun centimètre lorsqu’il porte des vêtements. Le motif complexe s’étalant sur sa peau se compose principalement d’un couple de lion autour d’une orchidée accompagné d’un long serpent s’enroulant autour de ses bras. Sur fond de vagues et de vent.

Quelques cicatrices viennent parfois barrer la peau dans un traits irréguliers, mais la plupart ont été noyées sous l’encre des tatoueurs traditionnels ou intégrées directement au motif incrusté sous sa peau. Une autre barre également son front dans la longueur, presque invisible les rares fois où il se détache les cheveux.

Il lui manque la première phalange de l’auriculaire de la main droite et celle de l’annulaire de la main gauche.
Le fait d’être insomniaque depuis son enfance l’a vieillit prématurément et il a déjà de longues mèches grises dans les cheveux qu’il ne cherche pas à masquer. Il a également régulièrement de lourdes poches sous les yeux.


Caractère


Natif des îles asiatique dans son physique, Nishiki l’est tout autant dans son caractère.

Traditionnaliste presque extrémiste, il a été élevé dans les règles de l’art de la politesse nippone et la tradition yakuza. Droit dans ses bottes et droit dans sa tête, il ne prendra jamais d’initiatives susceptibles de déshonorer son employeur et son clan, ne s’adressera jamais spontanément à ses supérieurs et sait où se tenir et quand saluer lors des réunions.

Hors de son travail… Il reste égal à lui-même, du moins avec les inconnus. Il salue les gens qui s’écarte de lui dans la rue – le costume est assez reconnaissable pour savoir à qui on a affaire – et ne fait jamais un pas de travers, au point parfois de paraître froid malgré ses sourires charmeurs.

Avec les kobuns du clan qui sont sous sa responsabilité, Nishiki peut être considéré comme un grand papa poule. Il connait individuellement chaque personne sous sa coupe, les ayant tous rencontré lors de leur adhésion au clan et ayant pour la plupart suivi leur mois de formation avant leur Sakazuki. Même après, il prend le temps de les voir régulièrement pour savoir comment ils se portent par rapport au clan et à leur vie et s’ils rencontrent le moindre problème, quel qu’il soit. Une attitude qui lui vaut le respect et l’affection de presque tous ses kobuns, puisqu’il est prêt à mettre en jeu ses propres responsabilités si jamais l’un deux manque à ses devoirs.

L’un de ses passe-temps préféré, quand il n’est pas occupé par son travail et ses obligations pour le clan, consiste à passer ses soirées dans des karaokés pour lesquels il nourrit une vraie passion. Il y passe souvent du temps avec ses amis, où on l’y retrouve bien plus détendu et prompt à la plaisanterie. Bon vivant, il sait également prendre du bon temps – son orientation n’étant nullement dissimulé pour le reste du clan – et n’hésite pas à se lancer dans des séances de drague ouverte lors de ces séances de chansons.



Particularités


Il souffre d’insomnies idiopathique depuis son plus jeune âge, mais à la chance – ou bien à développer la capacité – de faire partie des « petits dormeurs ». Il ne dort en général pas plus de trois heures par jour.

Il lui manque la première phalange de l’auriculaire de la main droite et celle de l’annulaire de la main gauche.

L’irezumi qu’il arbore fièrement s’étale de la moitié de ses avant-bras jusqu’à ses chevilles, sauf au niveau de son torse où une simple bande de peau lui permet de relâcher un peu ses chemise tout en passant inaperçu.

Même s’il n’est pas très sensible face à la douleur, sa peau marque facilement, la moindre griffure laisse une longue trace rouge dans la minute et le moindre coup laisse joli bleu sous sa peau.

Il est un fan absolu du karaoké et de l’harmonica, qu’il joue régulièrement dans son appartement.


Famille


Fumihiko, son père, est mort il y a quelques années et il entretien sa mère, Misao, qui s’est installée dans une petite ville de campagne de l’Hokkaido.
Il a un petit frère du nom de Benjiro qui fait aussi partie du clan, qui est son total opposé et avec lequel il entretient des relations houleuses, le cadet est un fainéant sans nom qui n’est encore présent dans le clan que grâce au dévouement de Nishiki.



Histoire


Kyoto. Quartier d’Higashiyama. Un des endroits les plus historiques de la ville, au bord des montagnes. C’est dans ce petit quartier aux apparences paisibles que Nishiki voit le jour, loin du bruit et de l’agitation de la métropole nippone.

La famille est ravie d’accueillir leur premier fils, aussi bien dans leur foyer que dans leur vie. Car cet enfant porte en son sein les grands espoirs de ses parents. Les premières années de sa vie seront simples et sans fioritures, comme celles de tous les enfants en soi. Du moins… presque tous.
Il fallait avouer que les temps furent durs. Nishiki était un enfant adorable mais demandant constamment de l’attention et du divertissement. Dormant peu, il passait la plus grande partie de ses nuits à hurler dans son berceau et empêcher ses parents de vivre normalement. Mais il n’était qu’un enfant, c’était normal… N’est-ce pas ?

A partir de ses quatre ans, le petit de la famille Kojima commença à recevoir ses premiers professeurs à la maison, prenant de l’avance sur le système scolaire local. Après tout, il ne faudrait pas que le petit espoir de la famille n’ait quelques lacunes. Il se trouve que la famille est plutôt chanceuse de ce côté-là : Shiki est une personne avide d’apprendre et se prête très vite au jeu des leçons qu’il reçoit ses chez lui.
Cependant son père, tenant à ce que son enfant ne soit pas entièrement privilégié te considérant l’éducation sociale comme primordiale, le fera entrer dans un établissement privé pour suivre une scolarité classique à partir de ses six ans et le mêler au reste du monde.

Sauf que les problèmes de son enfance ne font que s’empirer avec l’âge. Les nuits deviennent longues pour l’enfant qui n’arrive pas à trouver le sommeil et le fait savoir à ses parents de la manière la plus bruyante qui soit. C’est d’ailleurs lors de ses premières années de scolarité que ses parents, à force d’essayer de comprendre, eurent finalement la réponse de la part du médecin de la famille. Le petit souffrait d’insomnie idiopathique. Une forme assez rare, et neurologique qui n’avait malheureusement pas de traitements sur le long terme.
Dans un premier temps dépité, prenant cette mésaventure comme un échec, ce fut sa mère, Misao, qui part un coup brillant finit par retourner la situation. Son enfant était insomniaque ? Très bien, transformons ce mal en force.

Ainsi commença le double apprentissage du petit enfant. Comprenant que l’obliger à dormir ne servirait à rien d’autre que tous les fatiguer et les énerver, elle décida d’engager des précepteurs pour le tenir occupé de nuit. Ainsi, en plus des cours classique suivit à l’école, Nishiki commença lentement à apprendre ce qui serait sa future vie.

Car malgré la petite expatriation de la famille Kojima les premières années de vie de leur ainé, elle restait avant tout une des familles ancestrales du clan Yoshita. Fumihiko, son père, était le Shateigashira du clan, engagé par le grand-père de l’Oyabun actuel, et il comptait bien que son fils ne reprenne sa place quand il serait en âge. Mais hors de question de lui offrir sur un plateau, le petit Nishiki devrait faire ses preuves.
Des preuves qu’il ne mit pas longtemps à offrir à sa famille. Malgré l’arrivée de son petit frère, Benjirio lorsqu’il eut atteint sa neuvième année, il ne se laissa plus distraire de rien, bien décidé à ne pas décevoir sa famille. Ne plus passer ses nuits à se retourner dans son lit pendant des heures changèrent presque radicalement son caractère, le transformant d’un enfant ronchon en un véritable puit de curiosité et de connaissance.

Son enfance ne fut que cela. Des études, de l’apprentissage de tout ce qui lui tombait sous la main : science, culture, littérature, art martial… il développa de lui-même une passion pour le corps humain et ce qu’on était capable d’en faire. Les applications étaient multiple et plus il apprenait, plus il considérait que ce qu’il apprenait pourrait être utile au clan. A seize ans, il suit à son tour la cérémonie de l’intronisation au sein de la famille, le Sakazuki et entre officiellement dans le clan Yoshita en tant que simple Kobun.

Poursuivant naturellement ses études dans la voie médicale, plus particulièrement en homéopathie, Nishiki profite un maximum de sa maladie pour suivre des doubles formations ou simplement passer du temps avec les Shatei et Kyodai du clan pour suivre leur enseignement.
Lors de sa vingtième année, il reçoit l’honneur de lui-même devenir Shatei au sein du clan, grâce à son implication dans les affaires de la famille et l’aide qu’il apporte malgré son jeune âge. De par son métier – qu’il exerce en tant qu’apprenti dans un cabinet renommé, Nishiki est en relation directe de confiance avec beaucoup de personne et les informations qu’ils arrivent régulièrement à soutirer de ses patients auront permis au clan des affaires fructueuses. Cette nomination le motive encore plus dans son choix et c’est cette année-là qu’il prend la décision qui guidera ses pas jusqu’à aujourd’hui : le clan serait sa vie, sa voix et il y consacrerait toute son énergie.

À ses vingt-deux ans, l’homme qui tenait le cabinet où il travaille meurt et c’est Nishiki qui reprend les rennes, venant juste d’obtenir son titre. Piochant dans tout ce qu’il avait pu apprendre, il étend et cible alors la renommée du cabinet et arrive à récupérer une clientèle bien particulière et se spécialise lui-même dans les milieux sportifs et professionnel, et il arrive notamment à se faire un nom au niveau de la police de la ville.
Sous les yeux de son père fier de lui, il se fait promouvoir Kyodai à vingt-quatre. A vingt-cinq ans, il quitte le cabinet où il travaille, lassé de faire le même travail tous les jours et le confie à un autre apprenti du clan. Il profite encore un fois de sa maladie pour se placer sur un poste qui lui convient mieux : un travail avec les équipes de nuits de la Yoshita Corporation.

C’est également lors de sa vingt-sixième année qu’il subit sa première humiliation. Son frère, de neuf ans son cadet et avec qui il a peu de réel lien fraternel, décide faire parler de lui. Dans une folie de jeunesse, il s’amuse à séduire la femme d’un des Kobuns sous les ordres de Nishiki… Dame qui s’amusa bien sûre à faire courir la rumeur. Couvert de honte par le comportement de son frère qui aurait de toute façon refusé d’endosser la responsabilité, c’est Nishiki qui effectue le Yubitsume devant l’Oyabun en signe de repentance pour son frère qui s’en sortira sans le moindre heurt, à part quelques rancœur vites oubliées.

Une année plus tard, son père décède, laissant libre la place qu’il occupait dans le clan. Si Nishiki ne l’admettra jamais à haute mais au fond de lui, il tient son frère et son déshonneur constant responsable de cette mort et lui voue une colère froide qu’il maintient enfoui depuis des années. Mais laissant de côté ses affaires familiales, Nishiki redouble d’effort et finit par se faire offrir la place de son défunt père, signe ultime de reconnaissance de son long et méthodique travail par l’Oyabun.

C’était il y a trois ans. Aujourd’hui, Nishiki est un oiseau de nuit et ses journées ont beau se ressembler, il y trouve une sérénité qui lui va bien. Tout n’a pas été simple durant ces deux années. Il a dû repasser par un Yubitsume pour échapper à un de ses protégés de finir en pâté. Depuis, ils se sont à peu près calmé. Tant mieux, il n’a pas de doigts illimités en stock.
Méthodique et carré, il s’est également vu offrir le poste de responsable des équipes de nuit de l’entreprise du clan. Il passe la majorité de ses nuits au sous-sol du bâtiment principal, dans une grande salle où il peut surveiller ce qui se passe dans le bâtiment… Et dans les rues. Bien sûr, les caméras dans les rues ne sont pas toutes légales, mais la police ferme les yeux en échange de jolis pots de vins. Et de la sécurité qu’il y assure.

Parce que oui, Shiki considère les rues comme sa maison, il y est à l’aise et il y est bien, et il tient à les garder saines. Alors il surveille d’un œil aiguisé les petites histoires nocturne de la ville, surveille les passants et épie les criminels qu’il n’hésite pas à livrer à ses camarades. Bien sûr, celui lui permet aussi de surveiller la concurrence…




Autres


Il aime la viande bien cuite et adore les Taiyaki.


• Vous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je soussigné crétin fini Shikiki déclare être majeur et avoir pris connaissance du Règlement du Forum, tant RP que Hors-RP, rédigé par le Staff.

Pseudo » Tintin
Âge » Trop
Sexe » Tous les soirs
Comment avez-vous connu le Blue Boy Forum RPG yaoi ? » *montre son coin de canapé*
Un petit commentaire ? » Je vous zaimes °° (où est le bureau ? )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueboy.frbb.net/t4363-nishiki-kojima-shateigashira-du-clan-yoshita#45862
¤ Kiki de tous les Kiki ¤
Membre du Club
avatar

Nombre de RPs : 365

Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Âge: 29 ans
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Nishiki Kojima - Shateigashira du clan Yoshita   Mer 25 Avr 2018 - 11:04

Huhuhu, sexy le yakuza !

Tout est bon, tu es validé. Tu sais ce qu'il te reste à faire !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueboy.frbb.net/t2513-kiba-tenkai-policier#24200
 

Nishiki Kojima - Shateigashira du clan Yoshita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League
» Mon petit clan ( enfin ce qui est peint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Blue Boy ~ RPG Yaoi • :: ~>• Contexte et personnages • :: • Personnages • :: • Fiches validées :: Yakuzas-