• Blue Boy ~ RPG Yaoi •


 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Forum RPG classé NC-18 : Yaoi & Lemon ~
Relations explicites entre hommes. Vous êtes prévenu(e)s.

Partagez | .
 

 Ume Fujii - Blue Boy - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tête brûlée
avatar

Nombre de RPs : 3

Feuille de personnage
Nationalité: Sino-japonaise
Âge: 22 ans 3/4
Situation: Célibataire

MessageSujet: Ume Fujii - Blue Boy - TERMINE   Dim 8 Avr 2018 - 10:30

FUJII Ume




Surnoms Ume n'est déjà qu'un surnom, mais c'est celui qu'il aura pour la totalité de son séjour à Kyoto.

Âge Bientôt 23 ans. Pas forcément le plus jeune pour commencer, mais bon.

Nationalité Sino-japonais, mais né et élevé au Japon (et en plein air)

Métier Hôte au Blue Boy (policier des Affaires Internes infiltré)

Orientation sexuelle Bisexuel et ambivalent
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Apparence physique


Difficile, en le voyant, de croire qu'il était autre chose qu'une précieuse petite créature. Il avançait avec sa tenue proche du corps, dévoilant chaque forme et courbe athlétique, ses épaules carrées, qui descendaient en un parfait V sur des hanches étroites et de longues jambes. Il aurait pu être mannequin, auraient dit certains. Il se tourna, le harnais à peine enfilé, tira la langue et se jeta du haut du pont, hurlant de joie de sa voix cristalline, d'ordinaire si douce.
Lui l'avait connu avant qu'il ne finisse l'école. Quand il avait encore les cheveux courts et d'un châtain étonnant face au brun qui faisait la beauté des asiatiques. Un visage fin et de grands yeux d'un chocolat au lait pouvant paraître totalement basiques. Une peau laiteuse, marquée par quelques cicatrices. Une démarche souple de danseur. Puis il avait été appelé. Ses cheveux décolorés étaient maintenant d'un blanc presque bleu, et ses pupilles dorées. La magie des lentilles, évidemment. Même ses gestes étaient plus doux et délicats, et son style, de rude et pratique, ou outrageusement sexy, était devenait fashion et subtilement séducteur. Il n'était plus le même homme...

Caractère


... à savoir, maintenant, si sous la surface existait encore le cœur qui avait battu pendant des années dans cette poitrine fine. Ume, qui ne s'appelait pas encore comme ça, à l'époque, mais pour des raisons de confidentialité, cela ne sera pas mentionné, avait toujours été une tête brûlée. Il se jetait dans les épreuves, contrebalançant son manque d'expérience par un enthousiasme sans borne. Il avait tout essayé. Kite-surf, skydiving, saut en parachute, à l'élastique, trail extrême, escalade, rock-climbing, tous les sports extrêmes, de vitesse, dangereux, tout ce qui lui prodiguait de l'adrénaline, étaient bon.
Il s'investissait dans ses relations, ses amitiés, ses haines, ses amours, avec la même ardeur, la même intensité. Il relevait toujours un défi. Puis était arrivée l'école. Il y avait appris l'humilité et l'humiliation. Le mensonge. La honte. Et il était devenu très doué pour revêtir ces masques. Il savait être poli et policé, mais au fond, tout au fond, le feu brûlait encore, quitte à se mettre en danger. Curieux jusqu'au défaut, et sans une once de scrupule quand il se pensait dans son bon droit, soit assez souvent, il s'embarquait parfois dans des histoires impossibles. Faire les choses et s'excuser après. C'était son mode de vie.


Particularités


Ume est tellement énergique qu'il est parfois un peu maladroit, et il a tendance à bouger en non-stop. Un tapotement de doigts, une jambe en mouvement, un mordillage de lèvres, et ainsi de suite. Aucun tatouage ou piercing, sinon. Et il rougit sans pouvoir s'en empêcher quand on lui parle de sexe. Il ne se l'explique pas, parce qu'il n'est pas spécialement prude, mais... c'est comme ça. Adore les tartes au citron meringué. Total péché mignon.

Famille


Sa mère est décédée, son père inconnu, mais elle lui avait dit que c'était un occidental installé en Chine depuis longtemps. Ou qui avait des origines occidentales. L'histoire n'était jamais vraiment claire, et jamais vraiment la même, entre deux prises de drogue. Aucun frère et sœur dont il pourrait avoir connaissance. Ni de famille éloignée.


Histoire


La rue. Le premier endroit dont je me souviens. Pas l'endroit que je préfère, dans la vie, je dois admettre. Mais ce n'est pas comme si j'avais vraiment le choix. Maman m'a dit "Rapporte assez pour ma prochaine dose". J'ai aucune idée de comment. J'ai essayé de voler. J'étais pas très doué, au début, mais je m'améliore. Faire la manche fonctionne aussi, tant que les flics n'approchent pas. Et tant que je choisis les bons endroits. Les japonais n'aiment pas voir la pauvreté. C'est ce que dit Maman. Mais les temples. Ah, aux abords des temples, les gens donnent. J'ai même déjà récupéré les offrandes des temples, mais il paraît qu'il faut pas le dire. Tout pour qu'elle puisse continuer à avoir ce dont elle a besoin. Sinon... ah, sinon, la vie est difficile. Très difficile.
Mais il lui en faut toujours plus, et plus encore. Oh, je ne suis pas étranger à l'addiction. Il n'y a pas cinquante choses qu'un gamin de quatorze ans peut faire pour gagner une dose, et certaines choses sont plus faciles à faire quand on n'est pas exactement sobre. Rien de trop fort, non. Juste suffisant pour que je ne sois pas trop conscient de ce qui se passe. Mais juste trop pour ne pas me rendre compte quand les flics me tombent dessus.
Les services sociaux sont nuls. La désintox, c'est nul aussi. C'est douloureux, vraiment. Chaud, froid, les tremblements, l'estomac qui se dévore, et en même temps, l'impossibilité de manger sans vomir jusqu'à la dernière miette. J'étais déjà pas épais, mais bon sang, j'ai maigri encore, là-bas. Trop vieux et trop déglingué pour être adopté, je suis passé de famille en famille. Je ne dirais pas que je suis réformé, non. Les instincts sont encore là. Mais je trouve un équilibre. Entre ce dont j'ai besoin, ce qui m'est offert.
Oser tout et montrer tout pour ne pas pouvoir être pris en défaut. Drôle de stratégie? Non, pas vraiment. Si vous n'avez honte de rien, personne ne peut vous humilier avec. C'est ça le truc. C'est ça l'attaque comme défense. C'est vous qui êtes trop cons pour vous en rendre compte. Et ça marche bien. Si on enlève cet imbécile de flic qui est venu me voir tous les ans pour mon anniversaire présumé.
C'est lui qui m'a emmené faire du karting, du saut à l'élastique, de l'escalade, et tout. C'est lui qui a fait de moi un accro à l'adrénaline. Et c'est lui qui m'a vendu du rêve en me disant que ce serait comme ça tous les jours si je devenais flic. Ah, j'étais jeune et naïf. J'étais aussi assez désespéré. Je ne me voyais pas un grand avenir, dans la vie, et ça... c'était une porte de sortie qui n'emmenait pas vers la taule ou la rue, encore. Alors j'ai passé le concours, difficilement, après beaucoup de travail. Pas que je sois pas intelligent, mais je déteste rester assis sans bouger. Au bout d'un moment, mon esprit décroche.
Je l'ai eu. Faut croire qu'ils sont pas si sélectifs que ça. Ou que je suis si bon. En tous les cas, j'y étais. Et ça a été l'enfer. Littéralement. J'avais pas rencontré autant de langues de putes depuis que je faisais plus le trottoir. J'ai rencontré des gens dégueulasses, dans ma vie. Souvent. Beaucoup. Mais jamais sous autant de façades. J'étais pas prêt. Je n'en avais pas. Aucun masque, j'étais brut. Nu. Mais j'ai appris. Oh oui, ça, pour sûr, j'ai appris. Et j'ai bossé. Et je les fume, ces enflures. Je suis diplômé, je suis flic, et je sais que je vaux mieux qu'eux. Merde, je le SAIS. Mais parfois, c'est difficile d'en être certain.
Je suis sorti de là, et je suis parti sur le terrain. Et c'était chiant comme la mort. J'ai appelé mon ancien pote, flic, pour le pourrir. Il m'avait menti, le salaud. Sauf qu'il m'avait pas menti. Il avait juste autre chose en tête pour moi. Les Affaires Internes avaient des gens qui bossaient sur les pourris. Pas en fouillant dans des papiers, non. En confirmant leurs suspicions. En s'infiltrant. En se faisant passer pour d'autres. Et ça. Ça c'était génial. J'ai signé tout de suite. J'ai détesté la première mission. C'était difficile, c'était violent, c'était sale. J'adorais ça. C'était excitant. C'était horrible. Je m'éclatais. J'en ai demandé une autre. On m'a emmené au salon de coiffure, on m'a teint en blanc-bleu, on m'a collé des lentilles de contact, on m'a expliqué le brief. On m'a relooké, on m'a formé.
Kyoto. Un club d'escortes. Des liens possibles avec la mafia, qui paraît juste un tout petit peu trop bien informée de ce qui se passe. Ce serait une mission longue et délicate. Et travailler dans ce genre d'endroit... j'aime cette idée de danger. Alors j'ai pris mes cliques et mes claques avec ma jolie histoire totalement fausse et en même temps assez proche de la réalité pour que je puisse la tenir. Kyoto. Je m'installe dans le petit appart un peu paumé et je postule. Maintenant, il suffisait de... quoi, gagner leur confiance. Ce serait difficile. Mais je suis bon. Je vais y arriver. Il faut.


Autres


Ume ne garde rien de sa vraie vie à Kyoto.


• Vous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je soussigné Ume Fujii déclare être majeur et avoir pris connaissance du Règlement du Forum, tant RP que Hors-RP, rédigé par le Staff.

Pseudo » Pareil
Âge » Aussi
Sexe » Toujours
Comment avez-vous connu le Blue Boy Forum RPG yaoi ? » Je travaille pour le concurrent Wink
Un petit commentaire ? » Dites-moi si vous avez besoin de plus de détails ou si finalement l'infiltration ne vous paraît pas plausible

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤ Kiki de tous les Kiki ¤
Membre du Club
avatar

Nombre de RPs : 360

Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Âge: 29 ans
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Ume Fujii - Blue Boy - TERMINE   Lun 9 Avr 2018 - 5:33

Bienvenue ma p'tite prune ~ Oh, intéressant comme personnage !

Ta fiche est validée ! Tu connais la suite ~

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueboy.frbb.net/t2513-kiba-tenkai-policier#24200
 

Ume Fujii - Blue Boy - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» Blue max
» 03. Pink or blue, there the moment to know
» Oh Jhonny, si tu savais. [East Blue, rang C, Révolutionnaires, Aide & Elimination]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Blue Boy ~ RPG Yaoi • :: ~>• Contexte et personnages • :: • Personnages • :: • Fiches validées :: Le Blue Boy :: Hôtes-