• Blue Boy ~ RPG Yaoi •


 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Forum RPG classé NC-18 : Yaoi & Lemon ~
Relations explicites entre hommes. Vous êtes prévenu(e)s.

Partagez | .
 

 Obito Kimura , Hôte numéro 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hôte au Blue Boy
avatar

Nombre de RPs : 66

Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Âge: 25 ans
Situation: Célibataire

MessageSujet: Obito Kimura , Hôte numéro 1   Mar 13 Juin 2017 - 16:07

Kimura Obito




Surnoms »Un surnom moi ? Essaye toujours, tu verras ce qui va se passer … À tes risques et périls !!!

Âge » 23 ans

Nationalité » Japonais

Métier » Hôte numéro 1

Orientation sexuelle » homosexuel 100 %
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Apparence physique


En voilà une question, tu n’as qu’à me regarder voyons … Bon pour les aveugles…

(Homme au physique parfait, et oui, je parle de moi à la troisième personne)

S’il y a une chose qui frappe au premier regard, ce sont les trais androgynes d'Obito, impossible de savoir si c’est un homme ou une femme. Et cela, Obito l’a bien compris depuis sa plus tendre enfance.

D’une petite taille pour une homme, il mesure 1m60 et de corpulence plus que frêle vu qu’il pèse 50 kilos tout mouillé. Il n’a jamais possédé ne serait-ce que l’ombre d’une cellule adipeuse sur son corps, en même temps cela l’arrange bien dans son métier. Doté d’un métabolisme plus que généreux, Obito peut manger tout ce qu’il veut sans prendre le moindre gramme. Une pratique d’arts martiaux dans sa jeunesse lui permet de garder un corps légèrement sculpté.


Des cheveux longs jusqu’aux fesses, d’un noir corbeau ornent ses épaules. Or de questions de se les faire décolorer ou même teindre, Obito y tient comme à la prunelle de ses yeux. Il est capable de dépenser des sommes folles pour y prendre soin. Tout y passe, shampoing, après shampoing, masque régénérateur. Interdiction d’y toucher, Obito a un coiffeur attitré et il n’est pas encore venu l’home qui aura le droit d’y plonger les doigts. Le jeune homme considère sa chevelure comme un moyen d’expression, c’est pourquoi il ne se coiffe jamais de la même façon d’un jour à l’autre ou même d’une heure à l’autre : natte, tresse, queue de cheval, chignon, avec une préférence pour les laisser détachés, car il peut jouer avec ou les laisser flotter dans le vent ou les ventilateurs ^^

Obito ne sachant pas d’où il vient exactement, considère qu’il n’a absolument pas les traits asiatiques par excellence. Ses traits androgynes sont d’une beauté froide, presque glaciale, celle qui peut vous coller des frissons en un regard. En même temps, c’est comme si la nature n’avait pas décidée s’il était homme ou femme. Le jeune homme possède des traits du visage extrêmement fins avec des pommettes saillantes. Une bouche assez développée et charnue comparée à la plupart des Asiatiques (bouche naturelle, je précise) qu’il se permet parfois de maquiller avec du rouge à lèvres. Ses yeux sont légèrement bridés et possèdent une couleur marron avec de légers reflets cuivrés ce qui lui donne un regard original. Ce dernier en joue la plupart du temps comme une de ses armes principales de séduction. Passé maître dans l’art d’exprimer toutes sortes de sentiments en un regard, cependant ceux qui le rencontrent en dehors de son travail, reconnaissent que le jeune possède un regard triste et froid . Son regard est d’autant plus mit en avant que le japonais possède une peau blanche de type caucasien, bien loin de l’incarnation des autres asiatiques. Peau dont il prend grand soin en l’hydratant et ne l’exposant que très peu au soleil.

Tout dans le jeune homme est délicatesse et souplesse. D’une démarche féline mais discrète, Obitio donne l’impression de flotter pour avancer et de ne pas toucher terre malgré des talons aiguille de 10 cm minimum. Et oui, l’hôte ne jure que par ça. Il est hors de questions pour lui de porter des chaussures plates. Il faut bien savoir tricher un peu quand la nature ne nous donne pas ce que l’on mérite. D’un naturel paresseux, il ne fera jamais de gestes superflus. Tout chez lui est calculé pour arriver au but escompté, il est hors de questions de se fatiguer à faire des choses inutiles.

Au niveau vestimentaire, obito mise aussi sur le mix des genres féminin masculin. Capable de passer de la tenue plutôt féminine et traditionnelle, tel un kimono si l’envie lui prend, à une tenue bien plus simple et masculine, tel un jean et tee-shirt. Tout dépend de son envie et de l’envie du client. Passionné par la mode, il adore le shopping et les magazines de mode. Vous voulez lui faire plaisir, emmenez le pour une virée shopping dans le centre de Kyoto.

Caractère


Euh ….. lequel ?


Effectivement, Obito possède bien deux caractères totalement distincts à l’intérieur de lui. ( schizo jusqu’au bout ^^)

Au travail :

Obito est avenant, discret, serviable et très cultivé. Ayant côtoyé des hommes haut placés, il a toujours eut l’intelligence de les écouter et d’apprendre d’eux. À l’aise en public et dans plusieurs langues, il n’est absolument pas difficile pour le jeune homme de tenir une conversation sur différents sujets. Très observateur, il est doué pour vous faire sentir unique et charmant à ses yeux. De toute façon, au travail, il ne se concentre que sur une seule personne à la fois. D’un tempérament espiègle, il sait toucher la corde sensible de son client pour le faire réagir et ne pas l’oublier.
Obito est très professionnel et considère son travail comme un défi à relever chaque jour ou chaque nuit. Il n’a que très peu de tabous et sa curiosité l’emmène à accepter presque toutes les demandes des gros clients du club. Séduire est un jeu pour lui, enfin en apparence. D’une fidélité sans faille, il sait garder un secret et ne parle jamais de ce qu’il peut apprendre sur ses clients. (Sauf pour un gros pactole)
Vénale à souhait, Obito est amoureux de l’argent de ses clients. Ayant manqué d’argent toute sa vie, son nouveau statut lui permet de mener une vie correcte. Il adore les cadeaux luxueux ( à bons entendeurs).
Malgré ce côté superficiel, le jeune homme sait entendre et c’est là son point fort. Il se refuse toujours à écouter d'une oreille une conversation avec un membre du club et considère chaque parole comme importante pour la suite de leur relation. De même, l’hôte est avare de mots inutiles, le silence peut être très sensuel. De plus, le japonais utilise toujours un ton sirupeux avec une voix douce comme de la soie quand il s’adresse à ses clients.

Avec des inconnus et ses collègues en privé :

Obito est alors très différent qu’avec les clients. Ne connaissant pas le mot désintéressé, il est rare que le jeune homme tisse une relation d’amitié avec quelqu’un qui ne peut pas lui apporté de privilège. Déjà avare de mot avec ses clients, il est presque silencieux avec les autres. À quoi beau, se fatiguer à leur parler ?
De nature solitaire et secrète, peu de gens connaissent son passé. En même temps moins ils savent, mieux c’est. Car oui, autant, il peut être apprécié par ses clients, autant la jalousie est largement visible dans les yeux des autres. Très méfiants envers les autres et peu fidèle en amitié, Obito adore les ragots et ne se gêne pas pour les diffuser, mais toujours avec de la classe et une certaine discrétion. Il est hors de question de savoir que c’est lui qui délivre certaine information. Presque incapable de faire confiance à quelqu’un, il n’hésitera pas à vous trahir s’il se sent menacé.

Pourtant sous toute cette froideur se cache un cœur meurtri par les différentes étapes de la vie ( je sais ça fait fleur bleue lol ) . En effet, obito ne sait pas aimer, car il n’a jamais eut d’amour en retour. Au fond de lui, c’est tout ce qu’il demande, qu’on l’apprécie à sa juste valeur et qu’on le lui montre. En recherche perpétuelle d’attention, il n’a pas encore trouvé la bonne.


Particularités



Pourquoi particularités, tout le monde fait ça non ?

Au niveau physique, pas grand chose à part une tache de naissance de couleur café sur le haut de la fesse gauche et le fait qu’il est totalement imberbe.

Au niveau intellectuel, il parle le japonais, l’anglais et le français. De plus malgré son corps chétif, il se débrouille en jiu-jitsu, il ne faut pas le chercher quand même. C’est aussi un bon danseur, chanteur et musicien particulièrement du piano.

Famille


Inconnus au bataillon, sont ils riches ou pauvres ? Sont-ils japonais ou européens ? Obito abandonné à la naissance ne les a jamais connus. De toute façon, il a très vite arrêté de se poser des questions là-dessus. Pour lui, il est libre comme l’air et c’est beaucoup mieux ainsi.


Histoire


Tous les soirs, le même rituel. Assit devant son miroir après une journée de travail, Obito enleva ses vêtements et son maquillage. Et tous les soirs le même sentiment d’abandon qui revenait. C’était comme si se déshabiller en se retrouvant seul était le moment le plus difficile de sa vie. Le jeune homme finit par lever les yeux vers la glace en face de lui. Automatiquement, il essuya une larme qui commença à couler sur joue.

« Comment est-ce que j’en suis arrivé là ? » Pensa t’il en détournant le regard de son reflet.

Il finit par se lever, traversa sa chambre et se plongea dans son lit pour un bon sommeil réparateur mais aussi nostalgique du passé.


Tout commença par un soir de pluie intense sur Kyoto. Le tonner et les éclairs venaient de pointer le bout de leurs nezs et aucune personne normalement constitué n’aurait mit les pieds dehors sous peiner de finir tremper ou frigorifié. Pourtant, c’est à ce moment-là que les pleurs d’un nourrisson firent leur apparition. Difficile de ne pas les entendre tant ils étaient perçants dans cette nuit noire.

Makoto Kimura, assise devant sa fenêtre à regarder la pluie, n’en crut pas ses oreilles. Avait-elle bien entendu ? Un nourrisson. Pourquoi sa mère n’accourait-elle pas ? Après bien cinq minutes de cris interminables, c’en était trop pour le cœur maternel de cette femme de 55 ans. Bravant les éléments, elle sortit, mais elle ne dut pas chercher longtemps pour découvrir le panier d’où provenait ce raffut. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Pourquoi ce panier était-il dans son jardin ? Au début, son cerveau lui dit de faire demi-tour, mais son cœur la rappela à la raison et elle finit par aller chercher ce panier sonore. Une fois rentrée, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une adorable petite fille. De plus, cette dernière s‘était endormie. Le fait de n’avoir jamais eut d’enfant fini par prendre le dessus et Makoto décida de garder le bébé. Mais comment allait-elle la nourrir ? Et puis qu’allait-elle en faire ?

Ce qu’elle n’avait pas imaginé, c'est que la petite fille était en fait un petit garçon. Elle s’en rendu compte malheureusement en le changeant. Un garçon qu’elle avait pris une fille. Il est vrai que c’était commun pour un nourrisson, mais il ressemblait vraiment à une fille. Qu'est-ce qu'elle ferait d'un homme dans le futur ? Elle hébergeait déjà deux filles de quinze ans qui faisaient des ménages pour pouvoir se payer les cours à l'école de geisha du quartier, alors un garçon, cela ne lui servait absolument pas dans un futur proche. Le sourire du petit garçon au moment où il leva les yeux vers elle finit de la convaincre. Si elle s’était trompée sur son sexe, d’autres le pouvaient aussi. Et c’est comme ça qu’Obito, surnommé Miroko à ce moment-là, fut élevé comme une fille avec toutes les attentes et traditions que cela oblige. Pendant les quatorze premières années de sa vie, il vécut une existante cachée, mais calme, en travaillant avec les autres filles et en prenant des cours dans une école de geisha lui aussi. Il était une maiko très douée, mais surtout très belle. Personne ne se doutait que ce fût un garçon et il ne fallait surtout pas que cela se sache. Mais cette vie paisible s’arrêta au moment où Makoto mourra dans un accident de voiture.


Tout se passa alors si vite qu'Obito se força à ne pas garder beaucoup de souvenirs. Une des autres filles jalouse décida qu'il était temps qu'il s'en aille, en révélant son terrible secret. Jeté à la rue en deux trois mouvement, le jeune homme n'eut pas d'autre choix que de mendier pour essayer de survivre. Agressé physiquement et sexuellement, obito apprit à se méfier de tout le monde. Choqué encore parce qu'il s'était passé, il ne réalisait pas encore ce qu'impliquait de vivre dans la rue. En même temps, ce fut à ce moment-là qu'il comprit que le peu beauté qu'il voyait encore sur lui, allait lui servir à changer sa vie. Et cet ainsi que la prostitution commença. Au début pour des petits cachets. Obito dut prendre sur lui pour apprendre à se détacher émotionnellement, mais après, ce fut un automatisme. Androgyne, il plaisait aussi bien aux hétérosexuels qu'aux homosexuels. Dès qu'il eut l'opportunité de survivre, de manger et de prendre une douche tous les jours, Obito se dit qu'il était temps de flairer un plus gros poisson. De toute façon, aucun homme ne lui avait encore résisté alors pourquoi ne pas en choisir un avec de l'argent.

C'est exactement ce que fit ce dernier le soir même. Au détour d'une soirée, il allait rencontrer l'homme qui allait partager sa vie durant les cinqs prochaines années: Momo Kazuki. Il avait alors 18 ans. Ce dernier tomba sous le charme d'Obito en moins de temps qu'il faut pour le dire. C'est aussi à ce moment-là que le jeune homme tomba amoureux de l'argent. Lui qui en avait tellement manqué, le voilà concubine d'un homme riche. Vivre une vie luxurieuse voilà qui était plaisant. Encontre partie, il avait juste à offrir des petits services à Momo et à ses amis fortunés. Pas de quoi le dérangeait tant qu'il restait riche. Mais cette vie paisible s'arrêta-t-elle aussi vite qu'elle avait commencée. Un soir de nuit noire, en poussant la porte de sa chambre, il découvrit deux hommes, probablement des Yakuzas, avec la tête de Momo dans leurs mains. Tombant directement à genoux, ce ne fut pas la mort de ce dernier qui lui fit peur, mais de perdre sa vie luxueuse. Résigné à mourir cependant, il baissa la tête se disant qu'il était là au mauvais endroit au mauvais moment et qu'il ne manquerait à personne


Obito se réveilla alors en sursaut. Ce souvenir était comme un cauchemar qui le suivrait tout au long de sa vie. Sa main caressa sa gorge comme si le contact avec la lame du katana était toujours présent.

" On ne tue pas une femme à terre voyons ..."

Ces mots résonnèrent dans le dos du jeune homme comme une lueur d'espoir pour la vie. Il tourna sur lui-même pour découvrir un troisième homme qui devait être le chef de cette expédition mortuaire. Ce dernier marcha lentement vers lui, pour lui prendre le visage dans la main. C'est à ce moment qu'il découvrit son sourire carnassié. Obito se voyait comme une pauvre proie qui allait se faire dévorer par un énorme carnivore. Tant pis si cela lui permettait de vivre. L'inconnue le regarda de haut en bas et finit par dire d'un ton grave:

" oh mais tu n'es pas une petite putain mais UN.. C'est assez bluffant ma petite quand même. ALors comme ça Momo se la jouait avec des mecs dans ton genre.... Tu ne devais pas sentir grand chose vu la petitesse de ce qui lui servait pour pisser. Avec nous, ça sera bien différent... Je sais exactement ce que je vais faire de toi. Tu es bien trop belle pour être supprimé vulgairement. Tu vas travailler pour moi dans le " blue boy" . Tu vas faire tout ce que je te demande et avec qui je te demande. Accepte tout petite putain, car sinon je n'aurais pas d'état d'âme "

Ces mots résonnèrent dans l'esprit d'Otibo quand il pénétra dans le club pour la première fois. Il était de retour à son métier principal, mais pour le compte de la mafia cette fois ci. De toute façon, il s'en foutait, il était toujours en vie.



Autres


Obito est une arme secrète de la mafia car il est un des seul membre du personnel à connaitre les liens du club avec cette dernière.



• Vous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je soussigné(e)Obito Kimura ... déclare être majeur(e) et avoir pris connaissance du Règlement du Forum, tant RP que Hors-RP, rédigé par le Staff.

Pseudo » Obito
Âge » 28 ans
Sexe » Homme
Comment avez-vous connu le Blue Boy Forum RPG yaoi ? » Google
Un petit commentaire ? » enfin de retour dans un Rpg yaoi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤ Kiki de tous les Kiki ¤
Membre du Club
avatar

Nombre de RPs : 346

Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Âge: 29 ans
Situation: En couple

MessageSujet: Re: Obito Kimura , Hôte numéro 1   Mer 14 Juin 2017 - 13:17

Bienvenue Obito ! Content que ce prédéfini t'ait plu.

Ta présentation me parait bien. Fais juste attention à l’orthographe dans tes RPs Wink

Ta fiche est validée !

Tu pourras créer ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], pour la suite (pas obligatoire mais conseillé)-
Tu peux chercher un partenaire de jeu dans le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et éventuellement demander un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Bon jeu =)

PS : Je te demanderais de remplir ton profil/ta feuille de perso. Merci ^^

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueboy.frbb.net/t2513-kiba-tenkai-policier#24200
 

Obito Kimura , Hôte numéro 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Collections numérisées d'enluminures
» TNT - la télé tout numérique
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Numéros surtaxés enfin gratuits !!
» Numéro de joueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Blue Boy ~ RPG Yaoi • :: ~>• Contexte et personnages • :: • Personnages • :: • Fiches validées :: Le Blue Boy :: Hôtes-