• Blue Boy ~ RPG Yaoi •


 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Forum RPG classé NC-18 : Yaoi & Lemon ~
Relations explicites entre hommes. Vous êtes prévenu(e)s.

Partagez | .
 

 Nobu Kobayashi [policier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lieutenant
avatar

Nombre de RPs : 81

Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Âge: 27
Situation: En couple

MessageSujet: Nobu Kobayashi [policier]   Lun 22 Sep 2014 - 14:41

• Identité
Nom : Kobayashi
Prénom : Nobu
Surnom : /

Age : 26 ans
Nationalité : Japonais
Métier : Policier

Orientation sexuelle : Hétéro, quoi d’autre ?
Préférence sexuelle : /

• Développement

Caractère :
Nobu est un homme droit, très très droit. Tellement droit qu’on pourrait soupçonner la présence d’un ustensile ménager dans un de ses orifices les plus privés.
Le jeune homme fait partie de ces gens dont on a l’impression qu’ils sont nés vieux et sérieux, les sourcils déjà un peu froncés. Il est consciencieux, perfectionniste, sérieux, fiable, travailleur...Évidement, toutes ces qualités sont indéniables pour un employé en général, et en particulier un policier. En revanche, rapport à la vie privée, c’est pas trop ça : toutes ces caractéristiques très appréciées de ses supérieurs sont plutôt un poids quand il s’agit des relations humaines non-professionnelles, et ses qualités se muent en défaut. Les mots qui viennent à la bouche de ceux qui parlent de Nobu sont plutôt « Rigide, coincé, rabat-joie » et autres joyeusetés.
Le policier s’en fout. Il est efficace, indéfectible en tous points, impossible à prendre en défaut. Si les autres n’apprécient pas, c’est probablement uniquement parce que son existence les dérange. Il leur renvoie leur médiocrité au visage, voilà tout.
Coulé dans le moule japonais jusqu’au tréfonds de lui-même, Nobu est du genre à rester dans le rang. Il n’en est d’ailleurs jamais sorti.
Il va au travail, arrive le premier, part le dernier, va occasionnellement boire un coup ou faire un tour au karaoké avec ses collègues, puisque les relations sont aussi la clef pour grimper les échelons, voit sa copine une fois par semaine, ni plus ni moins, toujours le mardi soir.
Nobu aime la régularité, la pureté des choses et leur droiture, les arts martiaux et les arts traditionnels japonais en général. Il exècre les occupations futiles, qu’il juge bonnes pour les femmes, tout ce qui est plus ou moins à la mode, inutile ou tout simplement idiot. Il apprécie la littérature classique et fait partie de l’amical des passionnés de calligraphie du commissariat, dont il vise, bien évidement, la présidence.
Cependant, malgré ce caractère austère, il a plutôt un bon contact avec les gens, notamment au commissariat. Son sérieux et son efficacité font que les gens lui font instinctivement confiance, il sait écouter, et est d’une politesse admirable. Là où ça pêche, c’est plutôt après, quand les gens veulent essaient d’approfondir la relation, de se rapprocher ou de l’emmener faire la fête dans le but de le faire changer. Alors là, ça coince sévère. Mais en dehors de ça, il a plutôt de bonnes relations avec ses collègues, hormis ceux qui lui reprochent d’avoir les dents longues, et aussi avec les administrés qu’il croise dans le cadre de son travail. Il connait bien également les commerçants, qui l’apprécient en général.

Apparence physique :
Jusque dans son apparence, Nobu est dans le moule. 1m75, la peau claire, les cheveux et les yeux sombres. Il est cependant plus musclé que la moyenne de ses concitoyens, non pas par vanité personnelle mais par conscience professionnelle. S’il veut être efficace, il doit être en bonne condition physique, il s’astreint donc à des séances de sport quotidiennes, dont la variété et la durée ont été mises en place après une longue période de réflexion et de test, afin d’être le plus efficace possible, en un minimum de temps avec un minimum d’efforts, et le moins de conséquences possibles sur le long terme, il n’a pas envie d’avoir les genoux bousillés à 35 ans comme certains débiles qui s’astreignent à courir tous les jours que Dieu fait.
Il faut croire qu’il est plutôt agréable à regarder, étant donné qu’il emporte un certain succès auprès de ses collègues féminines. Cependant, leur éblouissement est de courte durée, et une fois qu’elles ont entrevu l’austérité du personnage, elles s’intéressent beaucoup moins à lui.
Niveau habillement, là encore, aucune folie. Des chemises repassées au millimètre, des pantalons de costumes bien coupés, des chaussures cirées avec soin, une sacoche en cuir bien entretenue.
La seule chose qui frôle parfois le laisser aller, ce sont ses cheveux. Parce qu’il ne peut pas les couper lui-même, et aller chez le coiffeur nécessite de prendre du temps, du temps qu’il préfère généralement occuper à faire des choses plus essentielles, comme travailler, ou encore travailler.
Nobu sourit rarement, et il n’en est probablement même pas conscient. Le bonheur c’est un délire de hippie, ce qui est important, c’est la sérennité. Et la sérennité ça s’obtient en ayant une vie bien rangée et la conscience tranquille. Pas en riant comme des baleines devant des shows débiles à la télévision.
Son regard n’est pas des plus avenant non plus. Oh, il est loin d’être impoli, mais simplement blasé ou froid la plupart du temps.

Particularités :
Pas de tatouages, ni de piercing, et pas plus de cicatrices que la moyenne des japonais. Non décidement, Nobu n’est pas du genre clou qui dépasse.

Famille :
Retiré à ses parents à l’âge de 10 ans, Nobu a passé 2 années en pensionnat avant d’être placé dans une famille d’accueil. Il les considère comme sa famille biologique. Il y a Akiko, mère au foyer, et Gochiro, banquier. Tous les deux frôlent la soixantaine, et n’ont pas d’enfants biologiques. En revanche ils ont également accueilli Katsuko, une orpheline de deux ans de moins de Nobu, qu’ils ont ensuite adopté officiellement.

Histoire :
Nobu n’est pas homme à aimer retourner le passé. Ce qui est fait est fait. Il est le résultat de tout ce qu’il a vécu dans sa vie, pas la peine de s’apesantir dessus. Sa vie se résume à peu de choses, pas de grand drame, pas de quoi faire pleurer dans les chaumières, non.

La famille d’accueil dans laquelle il a été placé à 12 ans était des plus aimante et affectueuse. Il y a rapidement trouvé ses marques, après deux années passées en pensionnat, pas spécialement rudes mais pas des plus agréables non plus. Il voue à Akiko et Gochiro Tanaka une reconnaissance éternelle, et s’est efforcé dès son arrivée de ne leur apporter que de la satisfaction et de la fierté.
D’élève dans la moyenne, il est passé premier de la classe dans toutes les disciplines à force de travail acharné. Il n’a plus quitté la tête des classements depuis, y compris dans les clubs d’art martiaux qu’il a commencé à fréquenter à l’entrée au collège.
Lycée prestigieux, université très sélective, Nobu avait décidé depuis longtemps déjà de faire carrière dans la police, un choix approuvé et encouragé par sa famille d’accueil. Après tout, son prénom, Nobu, signifie Vérité, ce n’est pas être prédestiné ça ?

A 22 ans, après 4 ans de faculté et un diplôme, il passait le concours de lieutenant de la police nationale, et était reçu premier. Affecté à Kobe, là où vit sa famille d’accueil, il y a fait son trou. Fonctionnaire zélé et irréprochable, il gravît lentement les échelons, attendant impatiemment ses 4 ans de services effectifs avant de pouvoir se présenter au concours interne de capitaine.
Au bout de 3 années de services et grâce à ses relations excellentes avec sa hiérarchie, il était muté sur Kyoto à sa demande, où un des capitaines était proche de la retraite. Il n’y avait plus qu’à faire ses preuves dans ce nouveau commissariat, à attendre patiemment le départ du fonctionnaire en place et à bûcher le concours. Rien qu’il ne sache pas faire.

Nobu a donc emménagé il y a près de 8 mois à Kyoto, dans un deux pièces en centre-ville, propret, soigné, épuré, à son image. Travailleur infatiguable, il s’est vite fait remarqué pour son efficacité, tant dans les bureaux que sur le terrain.
Remarqué et même apprécié au point d’être invité à dîner chez le commissaire, qui lui a présenté sa fille, le genre bien rangée elle aussi. 22 ans, secrétaire médicale, les cheveux au carré et la voix discrète, la femme japonaise par excellence. Histoire d’assurer ses arrières, et aussi parce que c’est là le parcours normal de tout bon japonais qui se respecte, Nobu a commencé à sortir avec elle, des rendez-vous emmerdants au possible, pas plus d’un par semaine, un sms quotidien et à peine 2 baisers échangés en 3 mois de relations, normal quoi. La petite Kyoko semble satisfaite, elle n’en espérait pas tant. Le commissaire est ravi, la famille d’accueil de Nobu trouve la jeune fille délicieuse, tout le monde est content.

Le mois dernier, Nobu, jamais à la traîne pour savoir tout ce qui se passe au commissariat, même ce dont il n’est pas censé être au courant, a eu vent des soupçons pesant sur le club du Blue Boy. Sachant pertinemment que ses relations avec le commissaire le protègerait en cas de descente imprévue, il a prit sur lui de prendre une carte, avec son salaire de flic, quitte à taper dans ses économies pour quelques mois et faire des sacrifices. De toutes façons, c’est pas comme s’il avait un train de vie dispendieux. Son arrivée réçente au commissariat et son manque d’expérience en infiltration ont fait qu’il savait pertinement qu’il ne serait jamais affecté officiellement sur ce genre d’affaire, ce qui ne l’empêche pas d’aller y fourrer son nez, n’est-ce pas ?

Précision : Le commissaire, et futur beau-père de Nobu est le prédéfini Kaname Nishimura. Nobu est donc le beau-frère du personnage Tenshi Yamashita, mais aucun des deux n'est au courant.

• Vous

Je soussigné(e) Nobu Kobayashi déclare être majeur(e) et avoir pris connaissance du Règlement du Forum, tant RP que Hors-RP, rédigé par le Staff.

Pseudo : Nobu
Age : Je suis majeur o/
Comment avez-vous connu le Blue Boy Forum RPG yaoi ? : J’y suis déjà !
Un petit commentaire ? : pouet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueboy.frbb.net/t3519-nobu-kobayashi-policier#38309

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nobu Kobayashi [policier]   Lun 22 Sep 2014 - 15:48

T'as un joli petit cul mon lapin. Il va pas resté bloqué longtemps

Tout est ok, validé o/

Tu pourras créer ton Carnet de bord, pour la suite (pas obligatoire mais conseillé)-
Tu peux chercher un partenaire de jeu dans le Coin Rencontre ou directement poster sur un sujet libre, qui sont répertoriés ICI, et éventuellement demander un rang personnalisé.

Bon jeu =)

PS : Je te demanderais de remplir ton profil/ta feuille de perso. Merciiiii
Revenir en haut Aller en bas
 

Nobu Kobayashi [policier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [b]Un Policier vient d'être tué à la BRH[/b]
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [UPTOBOX] 8mm 2 [DVDRiP]Policier
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité
» Brutalite policiere contre un journaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Blue Boy ~ RPG Yaoi • :: ~>• Contexte et personnages • :: • Personnages • :: • Fiches validées :: Policiers-