• Blue Boy ~ RPG Yaoi •


 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
~ Forum RPG classé NC-18 : Yaoi & Lemon ~
Relations explicites entre hommes. Vous êtes prévenu(e)s.

Partagez | .
 

 Mari Yorizane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simple Citoyen
avatar

Nombre de RPs : 148

Feuille de personnage
Nationalité: Japonais
Âge: 19
Situation: Célibataire

MessageSujet: Mari Yorizane   Lun 19 Nov 2012 - 15:20

Nom : Yorizane
Prénom : Mari
Surnom : /

Age : 17 ans
Nationalité : Japonaise
Métier : Etudiant

Orientation sexuelle : Il n’y a jamais vraiment pensé : Hétéro
Préférence sexuelle : Pour le moment, puceau lvl 1. Plus tard, probablement Bottom-Sub

Description du caractère : Mari n’a que 17 ans, il est donc encore à un âge où l’on se cherche et on construit sa personnalité. Ses choix de vie donnent l’impression qu’il est libre de toutes entraves sociales, mais c’est plutôt une façade, il reste un jeune homme assez influençable, même s’il ne s’en rend pas compte.
L’adolescent a ce que l’on appelle un heureux caractère : foncièrement gentil et amical, il se lie facilement avec les gens lorsqu’il réussit à dépasser sa timidité. C’est un ami loyal et serviable, toujours prêt pour donner un coup de main.
De nature calme, il s’énerve très rarement, et il faut pour qu’il hausse la voix qu’on ait vraiment été agressif à son égard. Mari est curieux, il se nourrit de découvertes, aussi bien littéraires qu’artistiques, et il s’emporte parfois un peu en parlant de sujets qui le passionnent.
C’est un garçon plutôt posé, mais lorsque sa spontannéité prend le dessus, celà le mène parfois à être maladroit envers les gens.
Presque toujours de bonne humeur, il a un rire en cascade très juvénile et rafraichissant.
Mari a beaucoup d’espoir dans ce nouveau départ à Kyoto, au sein de son école d’art privée, il donne tout ce qu’il a pour réussir et peu de gens résistent à ce mélange d’énergie de la jeunesse, de naïveté et de passion !

Description du physique : Mari est légèrement plus grand que la moyenne, 1m77. Cependant, sa constitution est très frêle : pas de muscles, pas de vraiment de gras non plus, sans avoir la peau sur les os il est tout de même très très fin. Malgré sa taille respectable, on le croit donc souvent plus jeune qu’il ne l’est déjà.
Sa peau est très pâle et ses cheveux châtains sont plutôt longs, ils tombent sur les épaules et sa nuque en mèches raides.
Ses yeux sont typiquement japonais : très noirs.
L’adolescent a un visage fin, pas tout à fait sorti de l’enfance. Il a un magnifique sourire de petit garçon, très franc et spontané, qui lui mange toutes les joues. Il a un nez fin et un peu long, et une fossette sur la joue droit quand il sourit, ce qui arrive assez régulièrement
Mari s’habille sans vraiment y attacher de l’importance. Il garde longtemps ses vêtements, et les reprise consciencieusement s’ils sont abîmés, ainsi que sa mère lui a appris à le faire. Il porte souvent des vêtements un peu trop grands, car sa taille et sa constitution physique ne vont pas vraiment ensemble, il a donc toujours l’air de flotter un peu dans ses habits.
Généralement, ses vêtements ont des teintes neutres : gris, beige, noir, vert kaki, jean etc...
Comme pour le reste de sa personnalité, Mari est un garçon assez banal, qui ne se démarque pas non plus part le style vestimentaire.

Particularités : Piercing à la langue, en métal, très neutre.


Famille : Mari a la chance d’avoir de bonnes relations avec sa famille, une famille unie et sans histoires : sa mère, Natsuko est femme au foyer, et son père Takumi est employé de bureau dans une société de construction. Il a un frère, Takeshi, de 7 ans son aîné, qui termine des études de médecine, et une soeur Kyoko qui a 22 ans et qui étudie la littérature à l’université. Ils sont tous restés sur l’île d’Hokkaido et Mari a des contacts réguliers avec eux.

Histoire : Mari est né dans une famille de classe moyenne dans la petite ville de Furano, à une centaine de kilomètres de Sapporo, sur l’île d’Hokkaido.
Sa vie a été on ne peut plus banale et commune. Le dernier d’une fratrie de 3 enfants, il a été choyé par une mère au foyer toujours présente pour lui et plutôt bien soutenu par un père employé de bureau.
Depuis la maternelle, Mari est un élève dans la moyenne.Sans jamais avoir eu à faire beaucoup d’efforts, il est passé d’une classe à l’autre sans laisser de souvenirs dans l’esprit de ses professeurs, étant un élève silencieux et discret qui ne faisait pas d’étincelles.
Malgré ce prénom soi-disant mixte donné par sa mère ( elle n’a jamais voulu admettre qu’elle lui avait donné un prénom de fille) il s’est fait de bons amis à partir du collège, et a même gardé contact avec certains.
C’est à l’entrée au lycée que les choses ont commencé à bouger dans la vie de Mari.
Soudain éloigné de sa petite ville natale, propulsé dans la grande ville de Sapporo, il a découvert à quoi ressemblais la plupart des jeunes de son âge. Ils appartenaient tous à des groupes : les intellos, les branchés, les rebelles, etc...
Légèrement déprimé par cet environnement si différent du sien, Mari s’est senti vide, comme si toute sa vie n’avait aucun sens, comme s’il n’existait même pas. Il n’avait pourtant pas envie de se forcer pour entrer dans un de ces groupes (débiles au demeurant) et petit à petit, à force de réfléchir et de se remettre en question, Mari découvrit qu’il n’avait jamais agit que comme on lui avait dit d’agir, mais jamais en accord avec son coeur et son esprit. Il se promit donc de ne plus suivre que ses rêves, et non plus ceux de la société, de ses professeurs, de ses camarades, de sa famille...
Mari n’était pas un rebelle dans l’âme, ca n’impliquait rien de grave ou de trop extravagant, mais ce comportement lui conféra une aura de liberté et d’assurance qui manquait aux autres lycéens, et la popularité du jeune homme augmenta assez pour qu’il puisse découvrir que son attitude plaisait aux filles et obtenir quelques rendez-vous qui tenaient plus de la curiosité que d’un réel désir.
Il découvrit le club du dessin du lycée, et s’adonna avec ardeur à sa nouvelle passion, participant même à l’exposition de son établissement. Cependant, ses dessins, si libres et dérangeants, n’étaient pas forcément bien acceptés et Mari se sentait bridé.
L’adolescent rencontra, lors de cette exposition, un groupe de jeunes de l’université avec qui il se lia d’amitié et qui lui fit découvrir un univers jusqu’alors inconnu.
Mari commenca alors à fréquenter les salons de tatouages et de piercing, décidant même de s’en faire un à la lèvre inférieure puis à la langue. S’il réalisa plusieurs dessins de tatouages pour des amis, il ne se fit par contre jamais tatouer lui-même, peut-être pour se sentir différent et unique au milieu de tous ces corps ornés d’arabesques.
Après quelques mois de cette vie stimulante, un de ses amis lui parla d’une école de dessin à Kyoto, qu’il pouvait intégrer sans attendre d’avoir terminé le lycée.
Mari se renseigna immédiatement, car il n’avait pas spécialement envie de continuer ses études dans le cursus classique, et était impatient de progresser encore plus et de laisser libre court à sa créativité.
Accepté très rapidement, il fit part de ses projets à ses parents.
Mari n’ayant jamais eu d’ennuis et n’ayant jamais causé de problèmes à quiconque, malgré ses piercings de voyou qui avaient fait pleurer sa mère et froncer les sourcils à son père, ses parents finirent par céder et admettre qu’il avait le droit de choisir la voie qui le rendrait heureux. Cependant, ils n’avaient pas les moyens de lui payer une école privée, ses frères et soeurs faisant déjà des études.
L’accord fut qu’il pouvait partir à Kyoto, mais devait se trouver un travail et un logement par ses propres moyens, et promettre de revenir si quelque chose se passait mal.
Mari partit donc à 17 ans, grisé par cette perspective de liberté et d’une nouvelle vie qui l’attendait.

Autres : /


Pseudo : /
Age : 21
Comment avez-vous connu le fofo ? : j’y étais il y a très longtemps, et je suis partie quand j’ai été submergée par mes études.
Commentaire divers : /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueboy.frbb.net/t2108-mari-yorizane#20596

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mari Yorizane   Lun 19 Nov 2012 - 16:34

Hellow ^^
Tout est bon, je te valide =)

J'ai vu que tu cherchais un employeur. Vu tes talents en dessin et ton passif, je pense que l'annonce proposée par Hisato t'irait parfaitement :
http://blueboy.frbb.net/t2079-petites-annonces#20332

Je te laisse voir ça avec lui.
En attendant, tu peux chercher un partenaire de jeu dans le Coin Rencontre et éventuellement demander un Rang personnalisé.

Bon jeu =)


EDIT : n'oublie pas de remplir ton profil (la fiche de perso) aussi o/
Revenir en haut Aller en bas
 

Mari Yorizane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» le mari parfait
» la femme le mari et l'amant
» MR. HRM ? je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez actualiser vos statuts facebook.
» Daniella Cooper • Un mari pour le chic, un amant pour le choc et un vieux pour le chèque.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Blue Boy ~ RPG Yaoi • :: ~>• Contexte et personnages • :: • Personnages • :: • Fiches validées :: Citoyens-